Catégories
Non classé Saison 2020-2021

HORLA(s), du 5 au 8 novembre

Spectacle présenté au Théâtre du Pont Tournant par la compagnie Les Portes qui claquent dans le cadre du soutien à l’émergence des jeunes compagnies en Aquitaine

RÉSUMÉ 

Une femme médecin de la fin du XIXe siècle, Mme Brès, a réuni ses plus éminents collègues pour leur faire part du cas le plus déconcertant de toute sa carrière.  Cet  homme  prétend être hanté  par une présence insidieuse, le rendant  tantôt fébrile,  tantôt angoissé,  et  manifestant  par moments  sa présence par des phénomènes inexplicables jusqu’alors. Simples hallucinations ? Paranoïa? Être surnaturel ? Cette réunion professionnelle est faite pour tenter d’élucider  ces  mystères,  en  la présence du patient lui-même.

DISTRIBUTION  Avec Julien Jamet,  Marine Laudy – Texte Guy de Maupassant, réadaptation Julien Jamet

TARIF DURÉE SÉANCES
Normal        20€
Abonnés      15€
Réduit          12€
1h

5 > 7 novembre à 20h30
8 novembre à 16h
Scolaires: 5  6 novembre
à 14h

 


Le silence se fait. On ne sait pas si on le doit à Maupassant, une fois de plus, ou au brio du comédien. Sud-Ouest


POUR PARCOURIR LE DOSSIER COMPLET du SPECTACLE, c’est par ici !

 

Catégories
Non classé Saison 2020-2021

Je ne parle pas occitan en public, du 30 octobre au 1er novembre

Spectacle présenté au Théâtre du Pont Tournant par la compagnie Lilo dans le cadre du 9eme festival Mascaret, festival occitan de Bordeaux et de la Gironde

RÉSUMÉ  Irène, élevée dans la culture périgourdine, est restée sur les terres de son enfance. Elle comprend l’occitan, chante en occitan, travaille avec l’occitan. Mais elle ne parle pas occitan. Enfin pas vraiment. En tous cas, elle ne parle pas occitan en public.

DISTRIBUTION  Avec Emilie Esquerré, Jean-Marc Foissac, Françoise Goubert – Vidéo Franck Cantereau – Lumière Benoit Chéritel – Mise en scène Frédéric ElKaïm – Texte Emilie Esquerré et Frédéric El Kaïm

TARIF DURÉE SÉANCES
Normal        18€
Abonnés      15€
Réduit          12€
1h15

30 octobre à 20h30
31 octobre à 20h30
1 novembre à 16h



« JNPPOP ou quel rapport avons nous avec nos racines et plus encore, avec notre langue maternelle, quelle qu’elle soit ? Sujet intime traité avec finesse dans une mise en scène actuelle mêlant comédie et vidéo. Le début est déroutant, puis peu à peu, sous couvert d’humour, on perçoit la sensibilité et la richesse des personnages remarquablement campés par trois comédiens. Le ton léger n’affaiblit en rien la profondeur du sujet. On se laisse emporter par cette douce folie et on ressort avec l’impression qu’il y avait dans cette pièce un peu de nous … Et l’occitan dans tout ça ? si vous parlez cette langue ou, au moins, la comprenez, vous êtes séduit par sa qualité. Si vous ne la comprenez pas, vous ne perdrez rien du propos qui est universel. »

Philippe Vialard, resp.unité occitan en Région Occitanie / Pyrénées-Méd.

« Réflexion sur la violence et la fragilité du discours identitaire, JNPOP propose de suivre les états d’âmes, les souvenirs et les fantasmes d’une âme qui n’aime rien tant qu’asseoir ses fesses entre deux chaises. Car de cette position instable et vertigineuse peut se poser la question porteuse d’humanité : comment accueillir, comment faire de la place à l’autre ?

JNPOP est un hymne dédié à ceux qui refusent le discours communautariste, à ceux qui ne veulent pas perdre leur mémoire, à ceux qui ne rentrent jamais dans les cases. »

Le metteur en scène, F. El Kaîm

 


PARTENAIRES Production déléguée : Compagnie Lilo (24), Coproduction Une Compagnie (33), Théâtre des 39 marches (11).  Le spectacle « Je ne parle pas occitan en public » a été financé par l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, le Conseil Départemental de la Dordogne, la Région Nouvelle Aquitaine, La Région Occitanie, le théâtre de La Rampe Tio (34), le Conseil Départemental des Landes, la Ville de Toulouse dans le cadre de Occitania Tolosa. Avec le soutien de l’Espace culturel d’Eymet (24), du Théâtre des 2 Mains de Villeneuve-de-Marsan (40), du Cuvier de Feydeau à Artigues-près-Bordeaux (33), de l’Espace culturel La Forge à Portets (33), du Théâtre de Ségure à Tuchan (11) et de la Commune de Mensignac (24).