Categories:

Juliette Hurel & Hélène Couvert

 

17 mars 2012 à 20h30 – Tarifs : 20, 15, 12€
Durée : 1h10

Voyage autour de la musique française de la fin du XIXe au début du XXe siècle : Fauré, Widor, Debussy, Messiaen, Poulenc

Juliette Hurel et Hélène Couvert : un duo musical flûte et piano remarquable, à couper le souffle ! 
Partenaires de musique de chambre de longue date, elles parcourent et font sonner les couleurs musicales de ce répertoire pour le plus grand plaisir du public! Laissez-vous enchanter…

 

Juliette Hurel

Juliette Hurel – Flûte

C’est une des flûtistes incontournables de la scène musicale française et étrangère. 1er Prix de flûte et 1er Prix de musique de chambre à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle est lauréate de nombreux concours internationaux. En 2004, elle est nommée pour les « Révélations de l’année » aux Victoires de la Musique Classique.
Chambriste recherchée, elle se produit aux côtés de grands musiciens et sur de nombreuses scènes prestigieuses. Depuis 1998, Juliette Hurel occupe le poste de flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam.
Artiste sincère et généreuse, elle est régulièrement invitée lors d’émissions de télévision sur France 2, France 3 ou Arte.

Hélène Couvert

Hélène Couvert – Piano

Si le public adore Hélène Couvert, c’est parce qu’elle est sur scène comme dans la vie : Sa joie de jouer, son approche jubilatoire du concert et son émerveillement toujours neuf face à la musique sont autant de bonheurs qu’elle sait faire partager à ceux qui l’écoutent. Jamais elle ne laisse son public sur le pas de la porte…  Mais c’est aussi et surtout sur scène que se construit la carrière de cette jeune femme ouverte aux autres et chaleureuse. Elle accomplit donc le parcours obligé des grands festivals, part en tournée en Europe et se produit en France avec entre autres l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Paul Mc Creesh, l’Orchestre d’Auvergne sous la direction d’Arie Van Beek… En solo, en musique de chambre ou avec orchestre, Hélène Couvert ne joue que ce qu’elle aime vraiment, préférant laisser de côté ou pour plus tard les œuvres où elle pense ne rien avoir de nouveau à apporter.

 

 

 

Dans le cadre de la politique de la ville
politique de la ville

 

Tags: