Catégories
Saison 2009/2010

Récréation

Groupe Vis à vies

Le 27 mars 2010 à 20h30 – Tarifs : 18, 14, 10€
Durée : 1h20

Vis à Vies chante et notre cœur fait boum !

Ce nom qui sonne comme une séduisante invitation est d’abord un duo artistique d’une parfaite alchimie : la chanteuse Myriam Daups au timbre mélodieux et tout en nuances, à la présence étonnante, évoluant avec grâce sur scène, jouant autant de la voix que de la basse et d’un curieux instrument actionné du bout de ses pieds, le Sapato. A ses côtés, le musicien Gérard Dahan, compositeur de musiques de film, de scène et de chansons pour Cesaria Evora, l’accompagne à la guitare, à la clariflûte et aux percussions, mêlant parfois sa voix chaude et ses émotions à celles de Myriam. C’est de la chanson aux couleurs métissées dont l’univers musical marie acoustique et électronique avec originalité. Ce sont des textes subtils, riches de poésie et d’humanité, surfant sur l’humour et l’émotion. Une chanson d’aujourd’hui, percutante, malicieuse et vivifiante. Venez virevolter dans l’univers Vis à Vies !  Plus d’infos sur www.visavies.com

 

« Le voyage métissé de Vis à Vies… Myriam Daups embarque le public telle une fée malicieuse pour une fête des mots superbement illustrée par les accords magiques de Gérard Dahan, remarquable guitariste (…) Ce spectacle, joyeux et émouvant, est rythmé par le Sapato, cet étonnant instrument électronique, activé du bout des pieds par Myriam… «  Olivia Peresson, Le Parisien– 14 janvier 2008

« Ce spectacle convoque la bonne humeur (…) sur la musique endiablée de Gérard Dahan, qui a signé entre autres, des chansons pour Cesaria Evora » 20 Minutes Paris – 4 février 2008

« Dans un décor de verdure et d’objets du quotidien transformés en instruments, ils chantent des fragments de vie tendres et drôles, ponctuant leur spectacle d’un numéro de claquettes, de sonorités électroniques. A voir. «  Annie Grandjannin, Figaroscope – 20 au 26 février 2008

« Vis à Vies rend hommage au Sud (…) Vis à Vies possède un sens du rythme, un art de l’écriture et une vraie connaissance de la scène. » J-R Barland, Art Sud– avril 2008

« Ils offrent un bouquet de chansons tendres, impertinentes et vivifiantes et donnent à leur show un nom qui sonne comme la cloche de l’enfance : récréation » O. Boucreux, TGV Magazine – septembre 2008

« Un vent nouveau a soufflé sur le paysage de la chanson française… Myriam a une voix de celles qui au premier son vous accrochent, vous percutent les idées reçues… »La Gazette de Val D’Oise – novembre 2008

« Un concert empreint d’une grande fraîcheur et d’une extrême sensibilité… » Ouest France – février 2009