Catégories
Saison 2010/2011

Le Funambule de Jean Genet

Cie des pas perdus

Du 19 au 21 mai à 20h30 – Tarifs : 20, 15, 12€
Durée : 1h20

 

 

En 1955, lors de sa rencontre avec un jeune acrobate, Jean Genet vit sa plus belle et plus dramatique histoire d’amour. C’est un long poème fait de réflexions sur l’artiste dans le monde, la solitude et l’ambivalence de l’acteur, le va-et-vient entre effacement et gloire, ombre et lumière, mal et bien, apparence et réalité, profane et sacré. Miroir de l’un pour l’autre, tous les thèmes de l’amour y sont tendus et se recréent dans une fascination réciproque. Un croisement d’images et de reflets.
Le funambule s’est suicidé en 1964, il avait 28 ans, Jean Genet en concevra une responsabilité et une douleur qui ne s’effaceront jamais.

La Cie des Pas Perdus est installée à Bègles en Gironde. Son président Dominique Olivain s’inspire largement des auteurs contemporains tels Duras, Baricco ou Ionesco. La mise en espace de textes poétiques constitue l’essentiel de son travail.

La Cie est née du Poéthéâtre qui fut une aventure bordelaise et qui a pu dans cet esprit là présenter « Le condamné à mort » de Genet, « Novecento pianiste » dans des endroits inédits comme le « Croiseur Colbert » ou « la gare de Bordeaux »…

Mise en scène : Dominique Olivain
Avec : Jean-Pierre Lassau, Jeordan Sytnick
Musique : W.A. Mozart
Régie : Gérard Montiel